Bouygues Telecom répond à l'enquête de l'UFC sur les assurances pour mobiles

Ce matin l'UFC a publié un communiqué de presse accompagné d'une vidéo réalisée en caméra cachée dans des boutiques Bouygues Telecom, Orange, SFR et Phone House (voir en bas de cet article) qui dénonçait le discours jugé trompeur des vendeurs concernant les assurances facultatives proposées avec les mobiles.

Bouygues Telecom a souhaité réagir à cette enquête au travers d'un droit de réponse, reproduit ci-après.


L'enquête de l'UFC sur les assurances pour téléphones mobiles se base sur une offre de Bouygues Telecom qui n'est plus commercialisée à date.

L'offre d'assurance actuellement commercialisée par Bouygues Telecom, "Garantie Echange 24" , répond à la majorité des recommandations formulées par l'association.

L'enquête de l'UFC sur les assurances pour téléphones mobiles se base sur une offre de Bouygues Telecom qui n'est plus commercialisée à date. Après une première analyse, un certain nombre d'élément ne nous semble plus à jour comme par exemple :

Garantie Echange 24 n'est engageante que les 6 premiers mois, le client peut ensuite résilier chaque mois. Les conditions de résiliation sont explicites.

Le vol et la perte par négligence sont couverts dans le cadre de Garantie Echange 24. La perte ne nécessite pas de dépôt de plainte.

Une documentation présentant l'ensemble des conditions de l'offre est accessible au client en point de vente avant la souscription.

Bouygues Telecom tient à préciser qu'elle encourage systématiquement la migration des clients de l'ancienne offre vers Garantie Echange 24 lors du renouvellement de leur téléphone (ce qui représente 20% des nouvelles adhésions à Garantie Echange 24).

Source : Bouygues Telecom.

Mis à jour le