Martin Bouygues s'exprime sur Bouygues Telecom et la concurrence


Lors de la remise du Trophée finance et gestion de la DFCG Aquitaine Charentes (Association nationale des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion) qui se tenait hier soir à Bordeaux, Martin Bouygues a évoqué sur scène plusieurs sujets dont notamment celui de sa filiale télécom et de la féroce concurrence dans ce secteur.


Martin Bouygues : "L'arrivée d'un 4ème acteur français (Free) correspond à 50.000 emplois détruits, ce qui est quand même colossal pour une activité franco-française, ça n'a franchement aucun sens. On a maintenant des conditions de concurrence dans le mobile qui vont progressivement se rééquilibrer, l'itinérance entre Orange et Free va se réduire car le régulateur de la concurrence a considéré que ça n'avait pas de sens et qu'il fallait remettre de l'équilibre dans la profession, mais les dégâts sont considérables. Bouygues Telecom, c'était 10.000 personnes. Il a fallu réinventer entièrement l'entreprise, nous sommes en train de finir le plan de transformation. Sur les 5.000 personnes qui ne sont pas des commerciaux sur le terrain, on va en avoir retiré 2.000. Dans le même temps, nous avons réinventé nos produits dans le mobile et dans le fixe et nous sommes depuis quelques mois dans une phase de recréation d'abonnés, ce qui ne nous est pas arrivé pendant 30 mois consécutifs. Je vous assure que c'est dur à vivre. Mais je suis toujours resté confiant. (...) Ce n'est pas dans la réussite que l'on progresse, c'est dans l'échec".


Rappelons que dans un marché des télécoms très chahuté depuis 2012, Bouygues Telecom a connu des difficultés illustrées notamment par une perte opérationnelle courante de 19 millions d'euros au premier trimestre 2014. Avec le soutien de ses actionnaires, Bouygues Telecom a donc choisi de repenser totalement son positionnement d'entreprise dans un projet de simplification de l'organisation, des process et des offres proposées, passant notamment par la suppression de 1.404 postes. Sa nouvelle grille tarifaire, ne comprenant plus que 14 offres, sera présentée officiellement le 17 novembre prochain.

Source : La Tribune.
Created on