Bouygues Telecom a perdu 134.000 clients en faveur de Free Mobile en un mois


A l'occasion de la présentation des résultats annuels de son groupe ce matin, Martin Bouygues a annoncé un plan d'économies de 300 millions d'euros pour Bouygues Telecom. En cause la nouvelle concurrence de Free Mobile mais également la baisse programmée de la terminaison d'appel mobile devrait se traduire par 350 millions d'euros de CA en moins. Le chiffre d'affaires de 2012 devrait baisser de 10 % comparé à 2011 (5,7 milliards d'euros, en hausse de 2 %) et le résultat brut d'exploitation d'environ 250 millions d'euros.
 
Bouygues Telecom a déjà perdu en un mois 134.000 clients qui ont demandé la portabilité vers Free Mobile, sur un total de 159.000 pertes nettes de clients mobiles tous opérateurs confondus. En parallèle, l'offre B&YOU a cependant recruté sur la même période 130.000 nouveaux clients contre 90.000 chez Orange avec Sosh.


Martin Bouygues a annoncé qu'il allait falloir "faire évoluer la structure de coûts grâce à l'évolution des modes de distribution", notamment en réalisant des économies dans les coûts commerciaux (900 millions d'euros en 2011) ainsi que dans les les coûts liés au réseau, à l'informatique et à l'achat de matériel. Ce plan d'économies "ne reposera pas sur des licenciements mais sur le gel des recrutements, qui se poursuivra en 2012". Les Echos note enfin que "de nouvelles offres commerciales sont en préparation, qui devraient s'ajouter aux baisses de prix déjà constatées".

Concernant Free Mobile, il n'a pas été tentre avec le nouvel entrant : "L'offre Free est très forte mais en aucun cas elle n'est le reflet de ses coûts de production. Il n'y a pas de gain de productivité. Pour le moment, Free fait le coucou sur le réseau d'Orange et pratique des prix très bas pour préempter un parc de clientèle [...] S'il y avait distorsion de concurrence ou pas les mêmes obligations d'investissement pour tous les opérateurs, ce serait extrêmement grave".

Revenant sur l'annonce de l'ARCEP confirmant hier que Free Mobile disposait bien d'un taux de couverture de 28 % de la population française, Martin Bouygues a répondu "Ma foi, si l'Arcep, le dit, c'est que c’est vrai... L'Arcep, vous savez, ce sont les seuls - sachant - [...] Mais il faudrait aussi aller voir du côté d'Orange, ils ont annoncé que 95 % du trafic de Free passait par leur réseau, alors...".

Martin Bouygues rappelle que Bouygues Telecom a été contraint, comme les deux autres opérateurs historiques, de proposer à Free l'accès à ses sites d'antennes. Un total de 1.072 sites ont été mis à sa disposition dans le cadre d'une convention signée en novembre 2010 mais Free n'a transmis qu'une seule demande de mutualisation (réalisée en janvier dernier). SFR n'en a reçu pour sa part que trois demandes. Du fait, il estime "qu'il ne serait pas anormal que le contrat d'itinérance conclu par Free auprès d'Orange soit rendu public".

Source : Les Echos.

Created on