Bouygues Telecom et SFR veulent s'allier pour mutualiser leurs infrastructures en zones rurales


Quelques mois seulement après l'arrivée de Free Mobile, Bouygues Telecom et SFR ont semble-t-il décidé de mutualiser leurs infrastructures dans les zones rurales avec pour objectif une économie d'environ 10 % de leurs coûts.

Selon plusieurs sources, des discussions auraient eu lieu entre les deux opérateurs ces dernières semaines à ce sujet. Il s'agirait de mettre en commun les pylônes et poteaux sur lesquels sont posées les antennes, tout en conservant pour chacun ses propres antennes. Cet accord concernerait environ 8.000 sites à la fois pour Bouygues Telecom et pour SFR soit près de la moitié de leur parc d'antennes respectif, dans les zones rurales et bien au-delà des zones blanches non couvertes qu'ils partagent déjà.


Le Journal du Dimanche annonce que les négociations ont été suspendues il y a quelques jours mais les deux opérateurs se seraient en même temps rapprochés de TDF afin de pouvoir utiliser les 7.000 tours dont il dispose et hébergeant actuellement des antennes de radio et de télévision ainsi que des relais téléphoniques. Ces tours sont d'ailleurs situées principalement en zones rurales. TDF souhaitant en gérer d'avantage, Bouygues Telecom pourrait lui vendre une partie de ses pylônes afin de récupérer du cash. Cette opération pourrait intervenir d'ici à cet été et conduirait ainsi TDF à négocier par la suite la même chose avec SFR.


Bien que Bouygues Telecom et SFR démentent ce dernier point, le JDD relève que ce projet conduirait ainsi les deux opérateurs à une alliance indirecte. Malgré tout, un dirigeant de SFR indique : "Il y a forcément des discussions. Dans le contexte actuel, il ne peut pas y avoir une économie pérenne avec quatre opérateurs. La concurrence se fait par les réseaux. Des rapprochements sont inévitables".

D'après le JDD, "mutualiser les infrastructures permettrait sur une zone donnée de supprimer 40 % à 60 % des pylônes et d'économiser environ 3 % des coûts, soit un tiers de l'objectif fixé par Bouygues Telecom" et le journal relate d'ailleurs l'avis de Nicolas Teisseyre, consultant chez Roland Berger : "La tendance observée en Europe va vers une mutualisation des réseaux. Tout le monde en est conscient et c'est déjà le cas pour la fibre optique, le très haut débit de l'Internet".

Ce ne serait pas la première fois que Bouygues Telecom et SFR se rapprocheraient, rappelons que fin 2010 ils avaient déjà annoncé un accord de co-investissement pour le déploiement de la fibre optique en zones très denses (voir notre article).

Source : Le JDD.

Created on