72 % des salariés équipés d'un smartphone travaillent avec sur leur temps personnel


72 % des salariés équipés d'un smartphone en profitent pour travailler avec sur leur temps personnel, selon une étude IDC pour Bouygues Telecom Entreprises réalisée au premier semestre 2012.

51 % des salariés utilisent leur smartphone personnel à des fins professionnelles

61 % des salariés équipés de smartphones "télétravaillent" alors que le télétravail officiel est de 9 %


Bouygues Telecom Entreprises et IDC présentent les résultats de la deuxième édition de l'Observatoire de l'informatique et des télécoms au service des nouvelles organisations du travail.

D'après IDC, près de 30 millions d'équipements mobiles intelligents seront vendus en 2012 en France : 18,9 millions de smartphones, 7,1 millions de PC portables et 2,5 millions de tablettes. Il existe cependant un décalage entre un marché grand public en plein essor, et le monde de l'entreprise qui tarde à équiper massivement les salariés.

Séduits par l'ergonomie, l'esthétique et la flexibilité offerts par les outils de dernière génération, notamment les smartphones, les salariés les adoptent rapidement dans leur vie personnelle et les utilisent dans le cadre de leur travail (une tendance souvent désignée par l'expression anglaise bring your own device) :

61 % des salariés interrogés possèdent au moins un smartphone. Parmi ceux-ci, un salarié sur deux a son smartphone personnel et seuls 22 % des salariés en ont un fourni par l'entreprise,

52 % des salariés équipés utilisent leurs outils personnels dans leur entreprise...

... alors que 65% des responsables informatiques interrogés déclarent ne pas autoriser la connexion au système d'information via les outils personnels des salariés (principalement pour des raisons de sécurité).

Le travail déborde sur la vie personnelle de deux salariés sur trois.

Ce décalage entre la position officielle des responsables informatiques et la pratique réelle des salariés a pour conséquence la montée d'un "télétravail" non-formalisé, aux pratiques nonencadrées. En effet, si les salariés perçoivent bien les avantages de ces outils de mobilité pour mieux équilibrer leurs vies personnelles et professionnelles, 72 % d'entre eux reconnaissent travailler sur leur temps personnel.

Question : Dans les situations ci-dessous, à quelle fréquence utilisez-vous vos outils mobiles pour travailler (y compris pour répondre à des mails) ?


Si elle présente des avantages pour le salarié et l'entreprise, cette abolition progressive de la frontière entre vies personnelle et professionnelle nécessite un encadrement des usages afin de ne pas conduire le salarié à une situation de connexion permanente (et donc un risque de sursollicitation).

Face à cette forte volonté d'équipement des salariés, beaucoup d'entreprises intègrent peu à peu la mobilité dans leur stratégie informatique :

l'équipement en outils nomades des salariés progresse, avec plus de PC portables fournis au détriment des PC fixes et un triplement des équipements en tablettes média, par l'entreprise, d'ici 12 mois,

un tiers des entreprises ont initié la virtualisation des applications et du poste de travail qui permet d'offrir aux salariés un environnement de travail accessible via un navigateur internet,

34 % des entreprises ont initié ou prévu à court terme la convergence fixe-mobile, en s'appuyant sur le haut-débit des réseaux fixes et mobiles 3G+ et 4G, ce qui a pour avantage une meilleure accessibilité des collaborateurs.

52 % des responsables informatiques interrogés déclarent néanmoins n'avoir encore rien prévu en la matière. Ils devront alors faire face aux enjeux de financement (principal frein pour 38 % des interrogés) et de sécurité. Sans oublier les enjeux d'encadrement des usages...

Source : Bouygues Telecom.

Created on