La France en retard sur ses voisins pour la fibre optique

Un récent communiqué de presse du FTTH Council Europe laisse apparaitre de grosses disparités entre les différents membres de la communauté européenne en matière de développement de la fibre optique. Si la France est plutôt bonne élève en matière d'ADSL, il en est tout autre pour le très haut débit... Le classement affiché par le rapport, en collaboration avec l'institut IDATE, compte un total de dix-sept pays et nous sommes situés en quinzième position ! Au mois de juin 2010, date d'arrêt de l'audit, le taux de pénétration de la fibre en France était de 1,46 % pour un total de 371 312 abonnés. Le meilleur élève est la Lituanie avec un taux de 20,96 %, de quoi rougir... Les deuxième et troisième positions sont occupées par la Suède (12,93 %) et la Norvège (12,03 %).

Pour notre défense, certains de nos voisins ne figurent même pas dans ce classement du fait de leur taux de pénétration de la fibre optique inférieur à 1 %, seuil minimal pour être comptabilisé. Nous pouvons citer l'Angleterre, l'Allemagne et l'Espagne.


L'absence de cadre réglementaire durant de longs mois, des batailles juridiques entre opérateurs, la frilosité de nombre de syndics à accepter les travaux de passage de fibre dans les immeubles et les sommes colossales à investir pour construire de toute pièce des réseaux n'ont certes pas aidé à faire progresser rapidement la fibre dans notre pays. Les choses devraient néanmoins évoluer dans le futur grâce à une partie du montant du grand emprunt qui sera consacré à la fibre, la volonté gouvernementale de fibrer la majeure partie du territoire à échéance 2025 et les investissements importants annoncés par les opérateurs.
Created on