Précision de Bouygues Telecom suite à un article de La Tribune du 2 octobre 2012


Bouygues Telecom souhaite apporter une précision à la suite de l'article paru dans l'édition du 2 octobre 2012 de "La Tribune" sous le titre "Fusion CSA/ARCEP : France Telecom et Free sont contre, Bouygues et SFR sont pour".


Bouygues Telecom considère que le titre de cet article ne correspond pas à sa position. Dans le cadre de la mission décidée par le Premier ministre le 21 août dernier, confiée à plusieurs membres du gouvernement et relative à un éventuel "rapprochement" entre les deux régulateurs, Bouygues Telecom, comme d'autres acteurs de marché, a été auditionné notamment par l'ARCEP. A cette occasion, Bouygues Telecom a pu préciser la position qui est la sienne.


D'une part, Bouygues Telecom considère que conduire une réflexion sur ce sujet est utile car à l'évidence, des zones d'intérêt commun sont en train d'émerger entre les contenus, notamment numériques, et les moyens techniques développés par les opérateurs télécom pour mettre ces contenus à disposition des clients. En ce sens, Martin Bouygues a déclaré qu'il y avait "une certaine logique" à cette réflexion en raison de la convergence des technologies.


Pour le reste, Bouygues Telecom n'a jamais pris position quant au bien fondé d'un projet de fusion par exemple. Au contraire, Bouygues Telecom n'a eu de cesse d'affirmer que la question proprement institutionnelle relevait de l'organisation des pouvoirs publics et, partant, de la seule responsabilité du gouvernement et du Parlement.

Retrouvez l'article en question sur le site de La Tribune, en cliquant ici.

Source : Bouygues Telecom.

Created on