De nouvelles chaînes issues de CanalSat bientôt sur la Bbox ?


En contrepartie de l'accord de fusion entre CanalSat et TPS, l'Autorité de la concurrence avait édicté à l'époque un certain nombre de conditions, comme la reprise sur ce bouquet unifié d'au moins 55 % de chaînes non détenues par le groupe Canal+, à des conditions commerciales dites "objectives et non discriminatoires".

Malgré cela, CanalSat dispose finalement aujourd'hui d'une position dominante et impose de fait une diminution des redevances que l'entreprise verse aux chaînes ainsi qu'une obligation d'exclusivité pour les chaînes les plus attractives au détriment des autres distributeurs, comprenez les FAI, qui ne peuvent donc ainsi pas (ou plus) proposer certaines chaînes à leurs abonnés. Dernier exemple en date : Jimmy qui disparaît des bouquets "Etendu" et "Grand Angle" de la Bbox pour cause de nouvelle exclusivité CanalSat...


Ces chaînes sont devenues par la force des choses très dépendantes de CanalSat qui représente 50 à 60 % de leur chiffre d'affaires. Sans compter qu'en cas d'exclusivité, elles touchent une prime pour les dissuader d'aller sur d'autres bouquets...C'est pourquoi l'Autorité de la concurrence souhaite briser ce monopole et a imposé à CanalSat d'établir une "offre de référence" décrivant les conditions de reprise des chaînes au sein de son bouquet. L'Autorité a publié ce matin sur son site web ces fameuses conditions et souhaite désormais organiser une consultation publique auprès des distributeurs et éditeurs de chaînes. Ces derniers sont invités à transmettre leurs observations sur ces propositions d'offres de référence avant le lundi 18 mars 2013.

A ce jour, CanalSat compte une soixantaine de chaînes exclusives, donc inaccessibles aux FAI comme Tiji, MTV, TF6, Série Club, 13ème Rue, Voyages, National Geographic, Jimmy, etc... L'Autorité met donc fin à cette pratique en imposant au groupe Canal+ de communiquer les détails des prix par distributeur. Prochainement, toute chaîne pourra ainsi aller voir un opérateur comme Bouygues Telecom et lui communiquer le montant de la redevance qu'elle perçoit de CanalSat afin d'obtenir une contre-offre.


De la même manière, il a été imposé à Canal+ d'autoriser la reprise de certaines de ses chaînes de cinéma (Ciné+ Premier, Ciné+ Frisson, Ciné+ Emotion, mais pas Canal+ Cinéma) chez les autres distributeurs.


Grâce à ce rééquilibrage de la concurrence entre distributeurs de chaînes de télévision voulu par l'Autorité de la concurrence, la composition des bouquets TV des FAI pourrait être amenée à évoluer dans les prochains mois, notamment sur la Bbox.

S'opposant à d'éventuelles nouvelles règles, Bertrand Meheut, président de Canal+, avait estimé il y a quelques mois devant le Conseil d'Etat que le chiffre d'affaires de Canal+ pourrait chuter de 170 millions d'euros et son résultat de 130 millions si elles étaient mises en oeuvre. L'institution avait alors jugé ces estimations profondément exagérées.

Source : Les Echos.

Created on