Bouygues Telecom et Orange ont failli partager leur réseau mobile


Le quotidien économique Les Echos dévoile aujourd'hui qu'un projet "Petra" de mutualisation des réseaux 3G et 4G entre Bouygues Telecom et Orange a été abandonné en début d'année.

Les deux opérateurs ont effectivement failli conclure une "surprenante alliance" il y a quelques mois avant que Bouygues Telecom décide de ne pas poursuivre.


L'origine de cette possible alliance remonte à l'été 2012. Nous apprenons que Bouygues Telecom a envoyé à cette période un courrier à Orange pour réclamer le même contrat d'itinérance que celui accordé à Free Mobile. En réponse, Orange aurait proposé à la place une mutualisation de leur réseau respectif. Les dirigeants des deux opérateurs se sont ensuite rencontrés pour en discuter. Le but étant notamment de rentabiliser les investissements (d'équipements et de fonctionnement) dans la 4G en mettant en commun leurs infrastructures très haut débit mais également 3G dans les zones non denses.

En parallèle, Orange et SFR ont semble-t-il engagé des discussions similaires mais leurs réseaux étant trop semblables, cela n'a pas abouti. De son côté, Bouygues Telecom est également rentré en contact avec SFR mais là encore sans suite...


A l'automne 2012 Orange et Bouygues Telecom constituent des groupes de travail pour approfondir le sujet puis lancent une étude d'impact économique et économique dans deux départements. Les synergies sont jugées significatives mais les prix demandés par Orange sont jugés trop élevés par Bouygues Telecom. De plus, l'opérateur historique freine la collaboration en attendant l'avis de l'Autorité de la concurrence sur la mutualisation entre opérateurs et surtout de l'éventuelle autorisation de reconversion des fréquences 1.800 MHz pour la 4G qui risque de donner un sérieux avantage compétitif à Bouygues Telecom.

Finalement les deux opérateurs ont décidé il y a deux mois d'en rester là et de ne pas partager leurs réseaux. Malgré tout, Orange a envoyé il y a quelques semaines un courrier à Bouygues Telecom pour lui indiquer que la porte restait ouverte pour un futur accord... Cependant début mars l'Autorité de la concurrence a finalement autorisé la mutualisation de réseaux mais uniquement dans les zones non denses et sous certaines conditions dans les campagnes changeant ainsi la donne. Du coup Orange et Bouygues Telecom doivent refaire leurs calculs pour savoir si un futur accord serait rentable ou non.

Source : Les Echos.
Created on