Altice (Numericable) est intéressé par un rachat de Bouygues Telecom


Altice, la maison mère de Numericable dirigée par Patrick Drahi, qui est en cours de finalisation du rachat de SFR a déclaré aujourd'hui lors de la conférence Morgan Stanley sur les télécoms, les médias et la technologie être intéressée par une autre acquisition : celle de Bouygues Telecom !


"Nous nous considérons comme les acheteurs naturels (de Bouygues Telecom). Nous avons une importante base de revenus donc il y aurait un important potentiel de synergies" a déclaré Dexter Goein le directeur général d'Altice avant de préciser être prêt à engager des discussions avec le groupe Bouygues : "Si vendredi, nous recevons un coup de téléphone de Bouygues, alors pourquoi pas ? Nous aurons cette discussion. Je serais surpris s'il n'y avait pas d'effort en 2015 pour que la consolidation en France se fasse". Patrick Drahi aurait même déjà tenté d'approcher Martin Bouygues à ce sujet.


Pari risqué pour le groupe Altice qui est largement endetté et qui serait de plus contraint de céder des actifs (le réseau de SFR ou celui de Bouygues Telecom à Free) pour obtenir le feu vert des autorités de régulation pour ce rachat. Cependant les relations entre Patrick Drahi et Xavier Niel ne sont pas au beau fixe : ils ne se parlent plus depuis des années... En attendant Free continuer de poursuivre la construction de son propre réseau mobile.

De son côté Bouygues Telecom estime qu'il pourra continuer seul avec une structure de coûts allégée et des tarifs agressifs comme l'ont répété Martin Bouygues et Olivier Roussat.

Dexter Goein estime qu'Altice n'aurait pas besoin de procéder à une augmentation de capital pour racheter Bouygues Telecom. Ce dernier est valorisé entre 4,5 et 5 milliards d'euros par les analystes mais rappelons que Martin Bouygues avait refusé à Free il y a quelques mois de lui céder sa filiale de télécom à moins de 7 à 8 milliards d'euros.

Après Iliad (Free) et Orange qui ont finalement jeté l'éponge, c'est donc désormais au tour d'Altice/Numericable de s'intéresser à Bouygues Telecom.

Sources : Les Echos & BFM Business.

Created on