Bouygues Telecom 2ème meilleur réseau mobile derrière Orange pour l'ARCEP


L'ARCEP a publié aujourd'hui les résultats de sa 16ème enquête visant à évaluer la qualité de service des opérateurs mobiles métropolitains, à découvrir ci-après.

L'objectif : permettre aux utilisateurs de choisir de manière éclairée leur opérateur

Pour choisir un opérateur, les utilisateurs peuvent s'appuyer sur quatre critères : le contenu de l'offre (nombre de Go/mois, inclusion d'appels à l'étranger...), le prix, la qualité de service de l'opérateur et sa couverture. Si les informations disponibles sur le marché permettent bien de comparer les opérateurs sur les deux premiers critères, la comparaison de la couverture et de la qualité des opérateurs est quant à elle complexe, en particulier pour les services mobiles.

Afin d'améliorer la transparence du marché sur ce point, l'ARCEP a mis en place, en juillet 2014, un observatoire de la couverture et de la qualité des services mobiles. Après l'avoir mis à jour en mai 2015 avec une vérification des cartes de couverture 3G et 4G des opérateurs, l'ARCEP l'enrichit aujourd'hui de nouveaux résultats sur la qualité des services mobiles des opérateurs.


Orange devant, Bouygues Telecom et SFR au coude à coude avec un léger avantage pour Bouygues Telecom, Free Mobile derrière

Comme en 2014, les résultats de l'enquête permettent de souligner des différences importantes de qualité de service entre les quatre opérateurs mobiles : la hiérarchie issue de l'enquête 2014 ne change pas cette année. Orange est l'opérateur qui a les meilleurs résultats (153 indicateurs au-dessus de la moyenne), que ce soit pour les services de téléphonie, de SMS ou de données. Bouygues Telecom et SFR affichent des performances assez proches, moins bonnes que celles d'Orange, mais avec un léger avantage pour le premier (respectivement 52 et 42 indicateurs au-dessus de la moyenne). Free Mobile, dont le réseau 3G est en cours de déploiement, obtient des résultats sensiblement moins bons sur un grand nombre d'indicateurs (9 indicateurs au-dessus de la moyenne). Plus de détails sur l'enquête sont disponibles en annexe de l'observatoire.

L'ARCEP enrichit son observatoire de la couverture et de la qualité des services mobiles et met à disposition de nombreuses données en open data

A l'occasion de la publication des résultats de cette enquête, l'ARCEP apporte plusieurs améliorations à son observatoire de la couverture et de la qualité des services mobiles lancé en 2014, notamment :

L'ajout d'une partie interactive permettant d'explorer de manière ergonomique les principaux résultats des enquêtes de l'ARCEP ;

La possibilité de visualiser les performances des opérateurs en distinguant les zones denses, les zones intermédiaires et les zones rurales ;

La publication en open data de nombreuses données : les taux de couverture de chaque commune de métropole, l'accessibilité 2G, 3G et 4G sur chaque axe de transport routier ou ferroviaire mesuré.
 
 
Couverture des services mobiles
 
Les taux de couverture ci-dessous expriment une couverture à l'extérieur des bâtiments et ont été calculés à partir des dernières cartes de couverture vérifiées sur le terrain, sous le contrôle de l'ARCEP. Elles datent de fin 2013 s'agissant de la 2G, et fin 2014 s'agissant de la 3G et de la 4G. Il faut rappeler que ces informations sont représentatives du service délivré aux utilisateurs, et non du seul réseau appartenant à l'opérateur concerné : la couverture affichée tient compte des accords de mutualisation et d'itinérance passés avec d'autres opérateurs.
 
 
La couverture 3G atteint à présent des niveaux comparables à la couverture des réseaux 2G pour tous les opérateurs, que ce soit en termes de population ou de surface couverte. Les réseaux 4G sont eux en cours de déploiement avec un net avantage à Orange et Bouygues Telecom.

Des accords d'itinérance existent entre opérateurs : itinérance 2G/3G de Free Mobile sur le réseau d'Orange, itinérance 4G de SFR sur le réseau de Bouygues Telecom. Néanmoins, les couvertures des opérateurs ne sont pas les mêmes, puisque l'itinérance ne donne pas systématiquement accès à la totalité de la couverture de l'opérateur hôte.


Les cartes 2G, 3G et 4G des opérateurs, après vérification de l'ARCEP, présentent un bon niveau de fiabilité, même si quelques incohérences très localisées subsistent. Les résultats détaillés des enquêtes sont disponibles à la fin de l'observatoire.

Par ailleurs, il est possible de se rendre sur les sites des opérateurs (Orange, Bouygues Telecom, SFR, Free Mobile) afin de naviguer au sein de leurs cartes de couvertures respectives. Ces cartes sont plus récentes que celles publiées ici mais n'ont pas encore été vérifiées par l'ARCEP.

Qualité des services mobiles

L'enquête réalisée en 2015 par l'ARCEP pour mesurer la qualité des services mobiles comprend 210 indicateurs. Au total, près de 160.000 mesures ont été réalisées sur le terrain. Elles visent à refléter une large diversité de situations (usage à l'extérieur, à l'intérieur, en voiture, en train, dans les agglomérations de plus de 10.000 habitants, dans les communes rurales...) et de services (téléphonie, SMS, transfert de données, web et vidéo).

Comme en 2014, les résultats de l'enquête permettent de souligner des différences importantes de qualité de service entre les 4 opérateurs mobiles : la hiérarchie issue de l'enquête 2014 ne change pas cette année. Orange est l'opérateur qui a les meilleurs résultats (153 indicateurs au-dessus de la moyenne), que ce soit pour les services de téléphonie, de SMS ou de données. Bouygues Telecom et SFR affichent des performances assez proches, moins bonnes que celles d'Orange, mais avec un léger avantage pour le premier (respectivement 52 et 42 indicateurs au-dessus de la moyenne). Free Mobile, dont le réseau 3G est en cours de déploiement, obtient des résultats sensiblement moins bons sur un grand nombre d'indicateurs (9 indicateurs au-dessus de la moyenne).

Comparer les opérateurs

L'encadré disponible sur le site de l'ARCEP permet de comparer les opérateurs sur les principaux indicateurs de couverture et de qualité des services mobiles, de manière plus détaillée que ci-dessus. Pour disposer des résultats complets et des méthodologies suivies pour obtenir ces indicateurs, il est possible de consulter les rapports techniques en bas de l'observatoire.

Couverture 4G toutes zones d'habitation confondues à titre d'exemple :


Comparer les territoires

Les graphiques ci-dessous présentent une comparaison de la qualité des services de téléphonie et de données fournis par les opérateurs en fonction du type de territoire :


La qualité de service varie en fonction des zones. La qualité des appels et des services de données est ainsi en retrait sur les zones rurales en comparaison des zones moyennement denses ou denses.

Visualiser l'apport de la 4G

Le graphique ci-dessous présente l'écart de performance observé avec un terminal 3G ou un terminal 4G, selon les zones :


Un usager disposant d'un terminal 4G bénéficie d'un débit descendant moyen entre 1,5 (zone rurale) et 2,3 (zone dense) fois plus élévé qu'avec un terminal 3G. Il faut souligner que les mesures peuvent être effectuées en 2G, en 3G ou en 4G selon la technologie disponible sur le lieu testé.

Voir l'évolution dans le temps

Les graphiques ci-dessous présentent l'évolution depuis 2008 de la qualité des services fournis par les opérateurs dans les zones moyennement denses et denses (les zones rurales n'ayant été mesurées que depuis 2014) :


La qualité de service vocale se maintient à un haut niveau depuis 2009 pour tous les opérateurs. S'agissant des débits descendants, la hausse se poursuit avec une accélération en 2015 en raison de mesures ayant recours, pour la première fois, à la 4G.


A l'occasion de la publication de ce second observatoire de l'ARCEP sur la qualité de service des opérateurs mobiles, Bouygues Telecom confirme dans un communiqué de presse sa deuxième place, renouvelant ainsi la performance de 2014.

Les études menées pour l'ARCEP notent, en particulier, la qualité de l'internet mobile de Bouygues Telecom.

"Ces résultats démontrent la pertinence d'une stratégie d'investissement de long terme, fondée sur le déploiement d'infrastructures, qui permettent à Bouygues Telecom d'assurer à ses clients une qualité de service optimale" souligne Olivier Roussat, Président-directeur général de Bouygues Telecom.


Accélérateur de la 4G en France, Bouygues Telecom confirme sa volonté de proposer le meilleur de la technologie 4G, de la 4G+ (cette dernière n'étant pas encore mesurée par l'ARCEP) et demain de l'Ultra Haut Débit mobile. Bouygues Telecom entend ainsi dynamiser les usages data mobiles* et offrir à tous une expérience du numérique simple, fluide et intuitive.

Bouygues Telecom couvre 99 % de la population en 2G, 97 % en 3G+, 72 % en 4G et propose la 4G+ dans plus de 25 villes**. En s'appuyant sur son patrimoine de fréquences, Bouygues Telecom est aujourd'hui le seul opérateur à pouvoir obtenir des débits maximum théoriques supérieurs à 300 Mb/s grâce à l'agrégation de 3 fréquences. Bouygues Telecom proposera prochainement l'Ultra Haut Débit mobile à Lyon, après l'avoir testé à Chartres en février 2015.

* : Avec téléphone compatible

** : Paris et les communes de Boulogne-Billancourt, Issy Les Moulineaux, Malakoff, Vanves, Nanterre, Saint-Denis, Montreuil... Lyon, Marseille, Aix-en-Provence, Nice, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Toulon, Douai, Lens, Grenoble, Rouen, Strasbourg, Avignon, Montpellier, Saint Etienne, Biarritz, Anglet, Bayonne, Béthune, Chartres...

Sources : ARCEP & Bouygues Telecom.

Created on