Bouygues Telecom et Free menacent de geler leurs investissements dans la fibre


Les deux opérateurs Bouygues Telecom et Free ont décidé de faire cause commune en adressant fin octobre une lettre commune à l'ARCEP menaçant de geler leurs investissements dans la fibre optique si le gendarme des télécoms augmentait les tarifs de location des lignes téléphonies ADSL au profit d'Orange comme il le prévoit.


Actuellement, l'accès aux lignes téléphoniques pour la fourniture de l'ADSL est facturé 9,05 €/mois et par abonné. Ce tarif pourrait graduellement passer à 9,45 € d'ici à 2017, soit plusieurs dizaines de millions d'euros à l'arrivée.


Le courrier, que L'Express s'est procuré, déclare que cette augmentation "ni légitime ni pertinente [...] casserait les capacités d'investissement des deux petits opérateurs [dans la fibre optique] et renforcerait la position déjà ultradominante d'Orange" avant d'ajouter que la boucle locale de cuivre (celle du téléphone) est "amortie depuis longtemps, les investissements y sont quasi-nuls" et sa location "est une activité très rentable pour son propriétaire".


Bouygues Telecom et Free indiquent actuellement reverser plus d'un milliard d'euros par an à Orange et réclament donc le maintien d'un tarif stable aussi longtemps "que les opérateurs alternatifs démontrent leur engagement à investir [...] et que le marché du très haut débit [... ] n'aura pas trouvé un équilibre concurrentiel".

Rappelons que François Hollande souhaite que la France soit intégralement fibrée d'ici à 2022.

Source : L'Express.

Created on