Donneurs d'ordre : Bouygues Telecom dans le TOP 10 des plus mauvais payeurs


Dans un article intitulé "Ces PME qu'on met KO", le magazine économique Challenges qui vient de paraître, publie le palmarès des donneurs d'ordre sur leurs pratiques à l'égard des fournisseurs, qui au-delà de leurs efforts affichés, persistent en étant apparemment de mauvais payeurs.


Au total, ce sont 79 entreprises qualifiées de "grands donneurs d'ordre" qui sont citées et classées par leurs bonnes pratiques. Hélas, nous devons constater que Bouygues Telecom est avant-dernier de ce tableau... Orange, classé 20ème, est quant à lui le bon élève des télécoms. Free est pour le moment absent de ce classement car il a beaucoup délocalisé et n'a pas assez de fournisseurs en France pour être évalué. En bas de classement, décrit comme "lanterne rouge", nous retrouvons Numericable-SFR qui a déjà été sanctionné par Bercy.


En parallèle à cet article, Challenges a repris sur son site web le tableau à l'envers afin de réaliser le TOP 10 des plus mauvais payeurs. Bouygues Telecom est alors en deuxième position avec une note pour la qualité de la relation de 6,5/20 et pour le respect des délais de paiement de 6,5/20. En première position nous avons cette fois Numericable-SFR avec des notes de 6,3/20 pour la qualité de la relation client et de 3,4/20 pour le respect des délais de paiement. Sont également cités : Valeo (3ème), Vinci (4ème), Solvay (5ème), Accor (6ème), DCNS Group (7ème), Bic (8ème), Aéroports de Paris (9ème) et Groupe Casino (10ème).


Surprise par la note de son entreprise, Caroline Tissot, Directrice des achats de Bouygues Telecom déclare : "Nous sommes très surpris de ce classement. Je n'ai jamais eu un seul fournisseur qui se soit plaint de délais de paiement". A ce sujet, Challenges rappelle que seuls 10 % des dossiers pour impayés sont déposés auprès du Médiateur des entreprises car les PME craignent trop de perdre un gros client, parfois unique, si elles venaient à contester.

Rappelons que le 23 novembre dernier, Emmanuel Macron, le Ministre de l'Economie, annonçait une série de mesures pour lutter contre ces pratiques : révision à la hausse de l'amende maximale (2 millions d'euros), extension du champ de compétences du Médiateur des entreprises et accroissement des contrôles des donneurs d'ordres publics.


Vous pouvez retrouver l'intégralité de ce dossier à partir de la page 40 dans le numéro 461 du magazine Challenges actuellement en kiosques au tarif de 3,80 €.

Source : Challenges.

Created on