Bouygues Telecom autorisé par l'ARCEP à expérimenter des services mobiles en bande 3,5 GHz


Par un courrier enregistré le 28 décembre 2015, complété les 5 et 26 février 2016, Bouygues Telecom a demandé à l'ARCEP l'autorisation d'utiliser, de manière temporaire, des fréquences de la bande 3,4 - 3,6 GHz afin de mener une expérimentation de la technologie TD-LTE sur un site situé dans la commune d'Arcueil (94) dans la région Ile-de-France.


L'ARCEP est affectataire de la bande 3,4 - 3,6 GHz qui est à ce jour partiellement attribuée pour des usages de type boucle locale radio dans la zone d'expérimentation souhaitée par Bouygues Telecom.


Il existe néanmoins des fréquences de la bande qui ne sont, à ce jour, pas attribuées sur la zone de l'expérimentation que Bouygues Telecom souhaite réaliser.

Dans ces conditions, et après examen de la demande de Bouygues Telecom, il est possible d'attribuer à cette dernière la sous-bande 3505 - 3520 MHz pour une expérimentation de la technologie TD-LTE.


Par ailleurs, l'expérimentation que souhaite conduire Bouygues Telecom pourra apporter des informations utiles sur l'intérêt de l'utilisation, pour la technologie LTE, de la bande 3,4 - 3,6 GHz pour les réseaux mobiles ouverts au public. Ces informations pourraient alimenter les réflexions de l'ARCEP sur ce sujet et Bouygues Telecom est donc tenue de lui fournir un rapport détaillé des résultats de l'expérimentation dans les six semaines qui suivent la fin de l'expérimentation.

La présente autorisation prend effet à compter du 1er mai 2016 et prend fin le 15 septembre 2016.


La technologie TD-LTE (pour "Time-Division LTE") utilise une seule bande de fréquence avec des ressources dynamiquement allouées à l'émission ou à la réception des données. Comme l'indique Wikipedia, elle a l'avantage de s'adapter facilement à des débits upload / download déséquilibrés, ce qui est souvent le cas pour le trafic des smartphones utilisés pour consulter Internet ou pour visualiser des vidéos.

Source : ARCEP.

Created on