Le réseau mobile Bouygues Telecom testé par l'ARCEP dans un TGV


Mardi dernier, Le Parisien a accompagné Julie Moncorger, Responsable des analyses de données chez Qosi (une PME spécialisée en informatique), dans un TGV reliant Paris à Vendôme afin de réaliser en situation réelle des mesures de qualité des réseaux mobiles en 2G, 3G et 4G pour le compte de l'ARCEP.


Le gendarme des télécoms va en effet publier d'ici le 15 juillet prochain son observatoire annuel de la qualité des réseaux, basé sur 600.000 mesures.


Pour l'occasion, Julie Moncorger était équipée d'une mallette contenant quatre smartphones Samsung 4G sous Android, chacun avec une carte SIM d'un opérateur différent et l'application 4Gmark Pro installée. Cette dernière était configurée pour réaliser en boucle un appel téléphonique de deux minutes au répondeur de la tour Eiffel puis un scénario prédéfini d'ouverture de pages web sur trente sites parmi les plus utilisés par les Français : Google, Amazon, Wikipedia, Marmiton, Fnac, Skype... Le but étant de mesurer le temps d'affichage de chacune d'entre elles. L'ARCEP exige que ce chiffre soit inférieur à 10 secondes. Les tests ont été enregistrés par tronçons d'un kilomètre, pendant les quarante-cinq minutes du voyage avec des pointes à 300 km/h.


Un ordinateur portable affichait les résultats synthétiques des différents tests, classés par opérateur (Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom). Deux indicateurs définis par l'ARCEP étaient présents : le taux de chargement d'une page web en moins de 10 secondes et le même taux en moins de 5 secondes. Des graphiques temporels (par minute) représentant d'une part le taux de réussite symbolisé en vert, orange ou rouge et d'autre part la technologie accrochée : 2G (bleu ciel), 3G (bleu azur) ou 4G (bleu foncé).


Premiers constats dans la vidéo (à retrouver en bas de cet article) : en gare, tous les opérateurs étaient bons, mais lors des passages du train dans les différents tunnels en sortie de Paris, toutes les mesures ont subi des dégradations. Une fois sorti de l'Ile de France, il était possible de constater de bons taux d'ouverture des pages web pour Orange et Bouygues Telecom, bien plus compliqué pour SFR et et catastrophiques pour Free Mobile.


Pour la période visible dans la vidéo, Bouygues Telecom semble donc se placer en seconde position derrière Orange, suivi de SFR et Free Mobile fermant la marche.

A noter que cette procédure et le matériel utilisé dans le TGV sont identiques pour réaliser les mesures sur les autoroutes. Rendez-vous est donc fixé à la mi-juillet pour connaitre tous les résultats à la publication du prochain observatoire de l'ARCEP. Pour en savoir plus sur la solution 4Gmark Pro, cliquez ici.

Retrouvez également d'autres tests réalisés cette fois par nPerf dans un TGV Paris-Lyon en cliquant là.

Source : Le Parisien.
Mis à jour le