Bouygues Telecom cède 230 pylônes de télécommunication à Cellnex Telecom


Bouygues Telecom annonce aujourd'hui qu'un accord définitif a été conclu avec Cellnex Telecom pour la vente de 230 pylônes en France pour un montant de 80 millions d'euros. L'accord prévoit que le nombre de pylônes cédés pourrait être porté à 500.


Les sites couvrent l'ensemble du territoire français, en grande majorité en zone rurale et périurbaine, mais également dans une moindre mesure, en zone urbaine.

Dans le cadre de cette opération, Bouygues Telecom et Cellnex ont conclu un accord cadre d'hébergement et de service d'une durée de 20 ans. Le produit de cette transaction permettra à Bouygues Telecom de poursuivre le développement de ses activités Mobile et Fixe.

Fort d'un portefeuille de 11.000 sites, Bouygues Telecom a entamé au cours des dernières années un processus de cession progressive de ses actifs d'infrastructures non stratégique, dans le droit fil de la tendance actuelle à l'externalisation et à l'exploitation de ces infrastructures par des opérateurs d'infrastructures de télécommunications neutres et indépendants tels que Cellnex Telecom.

Cellnex est un acteur européen de premier plan dans la gestion d'infrastructures Telecom pour le compte d'opérateurs en Europe.


Tobias Martinez, directeur général de Cellnex, a souligné la logique industrielle de la stratégie actuelle de croissance et d'implantation de la société sur différents marchés européens : "l'accord conclu avec Bouygues Telecom marque le début d'un partenariat à long terme. Nous espérons que cet accord ouvre la porte à d'autres domaines tels que la construction de nouveaux sites sur mesure (Build to Suit), ou le déploiement de nouvelles technologies - small cells - pour le haut débit mobile. Cet accord renforce notre portée européenne et donc notre capacité de construire un partenariat avec les clients opérant dans différents marchés européens à qui nous pouvons offrir des solutions de connectivité de télécommunications.

Au cours des 18 derniers mois, Cellnex a opéré une transformation qui a permis à notre entreprise mono-pays et mono-produit de devenir un opérateur de référence dans 4 pays européens ; de diversifier ses lignes de métier grâce à son savoir-faire en gestion d'infrastructures de télécommunications ; d'investir plus de 1,1 milliards d'euros en croissance ; de multiplier par deux les principaux agrégats du groupe et de consolider des actifs qui dégagent des recettes stables et prévisibles à long terme. Et c'est là un élément incontournable pour une entreprise comme la nôtre, forte d'un projet industriel et mue par la volonté de participer activement au déploiement de nouvelles infrastructures de téléphonie mobile et haut débit".

Pour sa part, Francisco Reynés, président de Cellnex Telecom, affirme qu'il "s'agit d'opérations qui réaffirment un modèle de neutralité et d'indépendance de l'exploitant d'infrastructures de télécommunications et une volonté de centrer les opportunités de croissance en Europe. C'est précisément l'objectif qui a en grande partie justifié l'introduction en bourse de la société l'an dernier : gagner en souplesse et en marge de manoeuvre afin de pouvoir saisir les opportunités de marché que nous pressentions et qui se confirment désormais avec des opérations comme celle-ci en France, mais également plus récemment celles de CommsCon en Italie et Protelindo aux Pays-Bas".

Sources : Bouygues Telecom & Cellnex.

[MàJ 16/09/16] Cellnex Telecom a conclu aujourd'hui la première phase de l'accord annoncé en juillet dernier et portant sur l'achat à Bouygues Telecom de 230 sites de télécommunications en France. Cliquez ici pour plus d'informations.
Mis à jour le