Bouygues Telecom arnaqué de 582.000 € par deux escrocs qui ont été arrêtés


Les enquêteurs du groupe des fraudes du commissariat de police des Mureaux (78) viennent d'arrêter deux escrocs qui ont arnaqué Bouygues Telecom d'un montant total de 582.000 € à l'aide de complices. Les individus en question avaient en effet ouvert de manière frauduleuse un total 760 lignes téléphoniques dans des boutiques de l'opérateur de toute la France grâce à de faux papiers d'identité et de faux documents bancaires afin d'obtenir à chaque fois un téléphone dernier cri à prix réduit, principalement de marques Samsung et Apple, pour les revendre par la suite sur Internet ou à l'étranger au prix fort.


Cette arnaque d'une ampleur inédite a pris fin lorsqu'un des malfaiteurs a été arrêté le 19 juillet dernier durant une nouvelle tentative dans la boutique Bouygues Telecom située au sein du centre commercial de Flins-sur-Seine (78). L'employé de cette dernière ayant un doute sur la carte d'identité présentée a contacté la police qui a aussitôt interpelé et placé en garde à vue le suspect. "Nous sommes sensibilisés à ce type d'escroquerie. Nous sommes de plus en plus vigilants sur les papiers qui nous sont présentés. Les personnes qui achètent des téléphones neufs sur Internet à des prix intéressants doivent se méfier. Leur téléphone, s'il est identifié volé par les opérateurs, peut s'arrêter de fonctionner au bout de deux mois. En cas de doute, notamment pour les appareils Apple, il ne faut pas hésiter à vérifier la conformité du numéro de série du téléphone sur le site du fabricant" confie un vendeur de l'enseigne.


Lors de son audition, l'escroc a reconnu les faits et indiqué avoir obtenu les faux documents par un homme demeurant à Sartrouville, toujours dans les Yvelines. Ce complice a également été arrêté mardi dernier puis déféré et placé en mandat de dépôt. Après avoir contacté Bouygues Telecom, les policiers ont découvert que le préjudice atteindrait donc les 582.000 €, bien plus important que ce qu'ils le pensaient au départ.

Crédit photo : LP/Virginie Wéber.

Source : Le Parisien via Allo Forfait.
Created on