60 millions de consommateurs dénonce les hausses illégitimes des forfaits Internet

Le magazine "60 millions de consommateurs" a, dans son numéro d'avril, publié le résultat d'une enquête sur le prix des forfaits Internet suite à l'augmentation récente de la TVA et y dénonce des hausses illégitimes. Leur conclusion est sans appel : "Selon nos estimations, 10 millions d'internautes viennent de subir une augmentation de tarif discutable, voire injustifiée."


La quasi-totalité des abonnés ont subi une augmentation du montant de leur forfait alors qu'environ 40 % d'entre elles s'appuieraient sur "des justifications hasardeuses ou inexistantes". Cela représenterait de 1 à 6 € de plus par mois sur leur forfait pour 21 millions d'internautes.

A l'origine cette hausse c'est la suppression du taux de TVA partiellement réduit sur les forfaits incluant un service de télévision mais il semblerait que les opérateurs en aient profité pour augmenter des offres qui ne sont pas concernées. Pour les autres, la hausse aurait été plus importante que nécessaire. Pour en arriver à cette constatation, le magazine s'est appuyé sur l'étude détaillée des annonces opérateurs ainsi que sur de nombreux témoignages de consommateurs. Il en est arrivé à distinguer trois types de hausses abusives :

- Des forfaits dont la hausse est sans commune mesure avec celle de la TVA ; c’est le cas de l’offre de Free en zone non dégroupée ;

- Des forfaits qui ont augmenté bien que l’opérateur bénéficie d’un taux de TVA inchangé ; c’est le cas des offres de Numericable ;

- Des forfaits qui ne donnent pas accès à un véritable service de télévision ("la télévision sur ordinateur, un service à vocation fiscale").


Nous vous laissons découvrir la liste des forfaits qui n'auraient pas du augmenter suite à cette enquête pour vous forger votre propre opinion.

Mis à jour le