Bouygues Telecom candidat à la fourniture de la 3G pour le métro parisien


Le quotidien Libération annonce que la RATP va lancer un appel d'offres à destination des quatre grands opérateurs (Bouygues Telecom, Orange, SFR et Free Mobile) pour le déploiement d'un réseau 3G le long de ses lignes souterraines de métro (5 millions d'usagers quotidiens) et de RER A et B (1,6 million de voyageurs chaque jour), pour leur permettre de pouvoir surfer depuis leurs smartphones. Un courrier "d'appel à manifestation d'intérêt" a été adressé à ces opérateurs le 5 octobre dernier les invitant à s'inscrire dans la procédure pour récupérer un dossier de candidature.


Le montant du contrat n'a pas été communiqué mais on sait déjà que la RATP souhaite créer une société commune avec l'opérateur qui sera retenu, ce dernier aura alors en charge les travaux de pose des équipements radio. Le réseau construit serait ensuite loué, la RATP prélevant au passage une redevance pour l'occupation des équipements sur ses sites… La RATP justifie d'ailleurs la chose : "Nos millions d’usagers apportent du chiffre d’affaires aux opérateurs. Cela a une valeur ! Il est normal que les transports publics en retirent quelque chose".

Les quatres opérateurs ont semble-t-il tous répondus présents et vont donc participer à cet appel d'offres. Seul hic, un seul sera retenu est aura donc le monopole dans le réseau souterrain de la RATP. L'ARCEP a d'ailleurs été alertée à ce sujet. Libération rappelle qu'il y a 10 ans la RATP avait cofinancé avec les opérateurs l'antenne réceptionnant leurs fréquences 2G et chacun d'entre eux avait alors pu déployer ses propres baies radio.


Bouygues Telecom s'interdit pour le moment de tout commentaire pour cette procédure publique en cours, précisant que "la RATP est en train de finaliser son montage" et que le cahier des charges devrait sortir "avant la fin de l'année".  

Source : Libération.

Mis à jour le