Bouygues Telecom s'apprêterait-il à porter plainte contre Orange et Free ?


Dans un article publié sur son site aujourd'hui, Challenges indique que Bouygues Telecom s'apprêterait à porter plainte contre Orange pour "concurrence déloyale" mais également contre Free pour "dénigrement".


Même si cette information n'a pas été confirmée par le service communication de Bouygues Telecom, Challenges assure qu'elle l'a cependant été par une autre source interne à l'opérateur : "Nous travaillons en effet à une action sur certaines offres d'Orange", sans plus de précisions. Le site rappelle cependant que "l'éventualité d'une offensive judiciaire contre l'opérateur historique avait avait déjà été évoquée il y a plusieurs mois, lorsqu'une rumeur avait indiqué que deux opérateurs avaient porté plainte auprès de l'Autorité de la concurrence pour concurrence déloyale au sujet de l'accord d'itinérance passé entre Orange et Free Mobile. La plainte n'avait pas à l'époque été confirmée par l'Autorité de la concurrence". Est-ce là aujourd'hui, le motif de cette éventuelle plainte ?


La procédure contre Free serait par contre une réponse à l'audition de Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, par la justice suite à une autre plainte en diffamation déposée cette fois par le groupe Iliad, dont dépend Free.


Même si Didier Casas n'a finalement pas été mis en examen dans cette affaire après avoir été entendu par le juge, il en est tout autrement de Solveing Godeluck, journaliste au quotidien économique Les Echos ainsi que de son directeur de publication, Francis Morel. La faute à la parution d'un article qui citait les propos de Didier Casas, lequel éméttait des doutes sur l'existence concrète du réseau de Free Mobile.

Une source proche du dossier, citée par Challenges, raconte : "En fait, il se trouve que la plainte de Free concernait un article paru dans la version papier des Echos du 1er mars. Or cet article était une version courte d'un article plus long publié sur le site Internet du quotidien économique. L'avocat s'est appuyé sur cette faille du dossier pour faire observer que son client ne pouvait pas être attaqué sur la base d'un article qui avait été raccourci à cause des contraintes de place qu'entraîne la parution sur papier d'un article initialement paru sur le Web".

Un salarié de Bouygues Telecom, qui souhaite garder l'anonymat, assure : "Nous avons dû faire le dos rond pendant le lancement de Free Mobile, et de toute façon, à l'époque, nous étions inaudibles. Maintenant, nous allons passer à l'offensive, d'autant plus sereinement que celle-ci a été préparée depuis longtemps".


Rappelons que la guerre fait rage ces derniers mois entre les opérateurs, Free ayant récemment porté plainte contre SFR concernant le subventionnement des mobiles. Le verdict est d'ailleurs attendu en janvier prochain.

Source : Challenges.

[MàJ 07/12/12] D'après Les Echos, SFR se joindrait à Bouygues Telecom pour sa plainte contre Orange. Celle-ci concernerait la baisse de tarif des offres quadruple play de l'opérateur historique jugée de "stratégie prédatrice", car les deux opérateurs concurrents sont obligés de lui payer une redevance pour la location de son réseau dans les zones non dégroupées. Bouygues Telecom et SFR ne peuvent donc proposer d'offres équivalentes en ayant plus de frais qu'Orange.

De plus, "en couplant le fixe et le mobile avec un seul abonnement et une seule facture, Open a rendu encore plus difficile le désengagement des abonnés. Ideo de Bouygues et les Multi-Packs de SFR gardent, eux, des contrats séparés".

[MàJ 22/02/13] Free a finalement été condamné à payer 25 millions d'euros à Bouygues Telecom pour dénigrement. Plus d'informations en cliquant ici

Mis à jour le