Bouygues Telecom recentre ses ventes sur ses propres magasins


Comme vous le savez, suite à l'arrivée de Free Mobile l'année dernière, le marché des télécoms a été bouleversé. Les opérateurs historiques ont dû tous s'adapter malgré le lancement de leurs propres offres sans engagement pour s'aligner sur le nouveau concurrent. Des économies ont été mises en place à tous les échelons afin de restructurer une activité mobile qui ne dispose désormais de beaucoup moins de bénéfices pour financer les investissements futurs.


Bouygues Telecom n'a, par exemple, pas renouvelé son contrat avec Phone House (voir notre article) et ne verse désormais plus, depuis l'été dernier, de commissions aux vendeurs de la grande distribution comme Auchan et Carrefour qui continuent toutefois à commercialiser ses offres dans leurs magasins. Du coup, les ventes dans ces enseignes sont logiquement devenues très faibles. Le but de ce changement de stratégie étant d'assurer du volume à ses propres magasins Club Bouygues Telecom.


Quand on sait que près de 50 % des actes de vente chez l'opérateur en octobre et novembre 2012 ont été effectués sur Internet, notamment grâce au succès de B&YOU, il devient donc difficile d'assurer une activité dans des réseaux partenaires. Seul distributeur indépendant pour le moment épargné : Tél and Com grâce à l'implantation de ses boutiques que Bouygues Telecom juge complémentaire aux siennes. Pascal Rialland, Directeur général de Virgin Mobile (OMEA Telecom) en arrive au même constat : "En 2013 et en 2014, le marché de la distribution va se resserrer autour des boutiques des opérateurs".

Bouygues Telecom n'est aujourd'hui toutefois pas le seul à réorganiser son circuit de distribution, Orange et SFR faisant de même.

Source : Les Echos.
Created on