Plainte de Free contre Les Echos : Didier Casas (Bouygues Telecom) va être mis en examen


Suite à un article paru le 1er mars 2012 dans Les Echos et intitulé "Pour faire face à Free, Bouygues lance un plan d'économies" dans lequel figurait une citation de Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom (voir notre article) qui évoquait une "notion nouvelle de réseau vide qui couvre" en parlant de Free Mobile, le nouvel entrant avait porté plainte pour diffamation contre le quotidien économique le 22 novembre dernier.


Aujourd'hui, c'est par un tweet posté par une journaliste du Figaro que nous apprenons que Didier Casas a été entendu ce matin par la justice dans le cadre de cette plainte et va prochainement être mis en examen.


A l'époque Didier Casas avait été mis hors de cause car la plainte concernait la version courte d'un article paru dans la version "papier" du journal et non la version intégrale publiée uniquement sur le site des Echos. Ses propos avaient alors été raccourcis et donc interprétés différemment. Cette situation était malgré tout délicate pour le secrétaire général de Bouygues Telecom car l'auteure de l'article, Solveig Godeluck, n'avait quant à elle pas échappé à la mise en examen.


Didier Casas n'avait en effet pas réalisé à l'époque que "sa mise hors de cause, en parallèle avec la mise en examen de la journaliste des Echos, risquait d'être mal interprétée, car elle s'apparentait à un lâchage". Il serait donc aujourd'hui "ravi" et "soulagé" de cette mise en examen, car "elle lui permet d'une part de dissiper l'impression de lâchage qui pouvait persister, et surtout, d'autre part, elle lui permettra de s'exprimer sur le fond du dossier".

Il y a quelques minutes, Didier Casas déclarait sur son fil Twitter : "Dans le même bateau que Solveig. Impatient de pouvoir m'expliquer sur le fond".

Source : Le Figaro via Challenges.

Created on