Mariage en vue pour Bouygues Telecom et Orange en 2016 ?


Même si le groupe Bouygues n'est pas vendeur de l'intégralité de sa filiale télécom et l'a déjà fait savoir à plusieurs reprises, des discussions entre opérateurs ont évidemment lieu à longueur d'année. Ces derniers jours, la rumeur fait état de rencontres et autres négociations entre Bouygues Telecom et Orange pour un éventuel rapprochement.

Il serait question d'échange d'actions afin que Bouygues puisse entrer au capital d'Orange (à hauteur de 10 à 15 %) et donc rester présent dans le secteur des télécoms. Rappelons que le groupe avait déclaré officiellement par communiqué au début du mois : "qu'il n'a aucun projet de sortie des secteurs des télécoms et de la télévision et réaffirme son ancrage durable dans ces deux industries" (voir ici). On parle donc plus d'un mariage entre les deux opérateurs même si Orange aurait donc le contrôle.

Quelques voix, indiquées comme toujours "proches du dossier" laissent entendre que "les discussions avancent bien [...] Bouygues est très motivé" ou encore "toutes les planètes sont alignées" et parlent même d'une annonce possible début 2016 alors que pour d'autres, ces discussions sont au contraire "très préliminaires".


Souci de taille : la future entité Orange-Bouygues Telecom détiendrait environ 50 % du marché sur le fixe et le mobile, de quoi inquiéter l'Autorité de la Concurrence qui ne pourrait donner son aval en l'état et imposerait obligatoirement des cessions d'actifs (clients, fréquences, boutiques, etc). Elle a déjà prévenu qu'un retour à trois opérateurs ne pourrait se faire que si l'un d'eux est "animé d'une stratégie de conquête de nouveaux clients".

Pour le moment, ni Bouygues Telecom ni Orange n'ont confirmé cette rumeur persistante. Des discussions ont lieu, c'est certain, mais est-il réllement question d'un rapprochement, peu le savent réellement. En tout cas, les syndicats s'inquiètent d'une telle issue et invoquent déjà des suppressions de postes et des augmentations de prix.

Sources : Les Echos, Le Point & Le Monde.
Mis à jour le