La 4G des opérateurs testée dans la fanzone du Champ-de-Mars durant un match


Après avoir testé la qualité de service des opérateurs lors d'un match de l'Euro 2016 au Stade de France (voir ici), les équipes de QoSi (l'éditeur de l'application 4Gmark) ont cette fois essayé la 4G au coeur de la fanzone du Champ-de-Mars à Paris le dimanche 26 juin dernier lors du huitième France/Irlande, toujours sur des Samsung Galaxy S6.


Les experts de QoSi expliquent : "Comme beaucoup, nous avons passé la première mi-temps dans la zone tampon entre les deux cordons de sécurité. La fanzone est saturée. La police prévient par haut-parleur les supporters, peu de temps après le coup d'envoi, qu'ils ne peuvent plus rentrer pour le moment, ce qui sera finalement possible pendant la mi-temps. Les supporters coincés sans pouvoir voir le match se ruent sur leurs smartphones et très rapidement c'est l'énervement tout d'abord à cause du but de l'Irlande dans les 5 premières minutes de jeu, et ensuite parce que, pour beaucoup, le réseau est inutilisable".


Les premières mesures ont eu lieu dans la zone tampon et sont composées de 3 types de protocoles :  des mesures de débits dans le sens montant et descendant, ainsi que des tests de navigation web sur 4 pages (Google, Facebook, Wikipedia et YouTube).


Seconde phase du test, cette fois à l'intérieur même de la Fanzone afin de vérifier la qualité de service des 4 opérateurs sur l'ensemble des spots équipés d'écrans géants et où affluent les supporters. Au total, pas moins de 550 tests répartis sur l'ensemble du lieu et des opérateurs permettent d'établir des résultats fiables sur une courte période de 2h.


Résultats des mesures : partenaire officiel de l'évènement, Orange offre logiquement le meilleur service avec 70 % de débits descendants corrects (supérieurs à 2 Mb/s) contre 38 % pour Bouygues Telecom, qui se place donc second sans infrastructure spécifique sur place. Très loins, arrivent ensuite Free avec 3 % et SFR avec 0 %.

Le débit descendant moyen d'Orange est de 8,5 Mb/s et dans 10 % des cas, ce débit dépasse les 23 Mb/s. Pour Bouygues Telecom, le débit moyen est de 2,6 Mbps, et dans 10 % des cas, il dépasse les 5,2 Mb/s. Pour Free et SFR, les débits ne dépassent quasiment jamais les 1 Mb/s, le réseau étant saturé, se rapprochant alors d'une expérience 2G (EDGE).

La navigation web présente une tendance identique avec 70 % de pages web affichées en moins de 10 secondes pour Orange, contre 45 % pour Bouygues Telecom, 15 % pour SFR et seulement 10 % pour Free.


On constate donc en conclusion que, contrairement aux différents stades de la compétition, les opérateurs n'ont visiblement pas déployé d'infrastructures supplémentaires pour couvrir les fanzones. Rien d'étonnant alors que les résultats ne soient cette fois pas extraordinaires vu la concentration très importante des fans dans un même lieu réduit et donc tous connectés aux mêmes antennes (permanentes) les plus proches. Malgré tout, Bouygues Telecom s'en sort très honorablement !

Source : ZDNet.
Mis à jour le