Bouygues Telecom officialise son arrivée dans les RIP de fibre optique (FTTH)


Le colloque "Territoires et réseaux d'initiative publique" était organisé mercredi et jeudi dernier par l'AVICCA (association des villes et des collectivités pour les communications électroniques et l'audiovisuel) à Paris afin de faire le point sur l'avancement du Plan France Très Haut Débit.


Financé par l'Etat, les collectivités locales et les opérateurs, ce plan a pour but de couvrir tout le territoire en fibre optique à horizon 2022. Il vient d'obtenir l'aval de la Commission européenne en matière d'aides d'Etat, après deux ans et demi d'étude et de discussions. Les obstacles pour sa mise en oeuvre et sa réussite sont en effet en train de se lever les uns après les autres.


Présents ce jeudi au colloque, Bouygues Telecom et Free ont officialisé leurs investissements et leur arrivée dans les réseaux d'initiative publique (RIP) qui sont financés par l'Etat et les collectivités locales afin d'installer la fibre dans les zones les moins denses du territoire (43 % de la population). Une bonne nouvelle, donc.


Bouygues Telecom vient pour cela de signer un contrat avec Axione (voir ici), filiale tout comme lui du groupe Bouygues et l'un des principaux opérateurs d'infrastructures du pays avec 2 millions de prises contractualisées en FTTH. L'opérateur ne devraient cependant pas en rester là et prévoit déjà d'autres contrats à l'avenir, comme le confirme Yves Legrand, directeur général adjoint de Bouygues Telecom : "Il y a une volonté très forte de l'entreprise d'être présent rapidement sur le plus grand nombre de territoires [...] La moitié de nos investissements vont dans le fixe, et une part non négligeable dans la seule fibre". Rappelons que l'opérateur vient d'ailleurs d'atteindre le seuil des 100.000 clients FTTH, comme il le dévoilait le jour de la présentation de ses résultats trimestriels (voir là).

Même si à ce jour rien n'a été encore signé pour Free avec Axione, cela ne serait plus qu'une question de jours : "On n'a jamais fait mystère du fait qu'on investirait dans les RIP. L'engagement de Free dans la fibre est très fort, la pérennité de l'entreprise dépend de ces investissements" rappelle Maxime Lombardini, le directeur général de l'opérateur.


"Il y a une véritable accélération des déploiements en fibre dans les territoires", s'est félicité Antoine Darodes, le patron de l'Agence du numérique, qui pilote le Plan France Très Haut Débit à 20 milliards d'euros.

"Les planètes sont enfin alignées. Il y a une prise de conscience collective sur le fait que l'on doit avancer ensemble" estime quant à lui Patrick Chaize, président de l'AVICCA.

En 2016, ce sont deux millions de prises FTTH qui auront été construites et ce chiffre devrait atteindre les 3 millions en 2018.

Sources : Les Echos & AVICCA.
Created on