Bouygues Telecom va pouvoir reconvertir ses fréquences 1.800 MHz pour la 4G


D'après une information de BFM Business, les pouvoirs publics devraient rapidement accorder l'autorisation de reconvertir les fréquences 1.800 MHz pour la 4G aux opérateurs qui le souhaitent, Bouygues Telecom en tête.

Bercy aurait déjà rédigé un projet de décret en ce sens mais fixant au passage une redevance de 3.231 €/an pour une paire de kilohertz en 4G, au lieu de 571 €/an pour des services 2G traditionnels.


Concrètement, Bouygues Telecom, Orange et SFR disposeront chacun à terme de 40 MHz convertibles en 4G. S'ils décident de convertir toutes ces fréquences en 4G, cela leur en coûtera la modique somme de 64 millions d'euros chacun par an (192 millions d'euros au total pour les 3 opérateurs). L'Etat pourrait utiliser cet argent pour financer son plan très haut débit.


En parallèle, l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) doit autoriser ce refarming de fréquences 2G pour faire de la 4G (voir ici). L'autorité a semble-t-il déjà rédigé un projet de "document d'orientation" dans lequel il propose "la levée de la restiction" actuellement en vigueur sur les fréquences 2G, avec comme date butoir le 25 mai 2016. Les demandes d'autorisation seront étudiées au cas par cars.


L'ARCEP rappelle au passage que les trois opérateurs historiques doivent céder à terme 30 MHz de fréquences 2G à Free Mobile qui pourra alors à son tour demander leur reconversion en 4G.


Ces deux décisions, à la fois des pouvoirs publics et de l'ARCEP viennent donc mettre un terme à la bataille entre Bouygues Telecom et ses concurrents (voir notre article) qui ont tout fait pour tenter d'empêcher un telle autorisation.

Source : BFM Business.
Created on