Altice proposerait 10 milliards d'euros pour racheter Bouygues Telecom


Patrick Drahi, président du groupe Altice, propriétaire de Numericable-SFR, aurait proposé 10 milliards d'euros en cash pour le rachat de Bouygues Telecom il y a une dizaine de jours. Les négociations se poursuivent apparemment durant ce week-end et Bouygues a convoqué un conseil d'administration mardi prochain pour prendre une décision.


L'information vient du JDD qui se base sur plusieurs sources. D'après l'hebdomadaire, Martin Bouygues en demanderait 11 milliards d'euros alors que les marchés estimé la valeur de l'opérateur à 8 milliards. Rien n'est gagné d'avance car un proche du PDG du groupe Bouygues aurait déclaré : "L'offre des Drahi n'est pas convenable et pas bouclée, notamment son financement".

Afin de ne pas être bloqué par l'Autorité de la concurrence, Patrick Drahi négocierait également un accord avec Free pour la reprise d'une partie des fréquences, des antennes et des boutiques ainsi qu'avec Orange pour récupérer plusieurs centaines de salariés, et certainement des abonnés, de Bouygues Telecom si l'offre de rachat venait à être acceptée.

"Des offres de Drahi, on en reçoit tous les quinze jours [..] Si la sienne est conditionnée au feu vert de l'Autorité de la concurrence, on ne la regardera même pas" aurait répondu à ce sujet un administrateur du groupe Bouygues.


Depuis le rachat de SFR, ce n'est pas la première fois qu'Altice essaie de prendre le contrôle de Bouygues Telecom, une précédente offre à 7,5 milliards d'euros aurait déjà été lancée en début d'année (voir ici).

Suite à cette annonce, Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, a déclaré à l'AFP son opposition à ce rachat : "Le temps n'est pas à des rapprochements opportunistes auxquels plusieurs peuvent trouver un intérêt qui ne retrouve pas ici l'intérêt général [...] Je dis et répète que la consolidation n'est pas aujourd'hui souhaitable pour le secteur. L'emploi, l'investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d'une consolidation sont à ces égards négatives, comme l'ont prouvé les cas récents en Europe".

Rappelons que Martin Bouygues a pourtant répété à plusieurs reprises vouloir continuer seul dans un marché à quatre opérateurs et même nié de précédentes négociations pour le rachat de sa filiale télécom. Quoi qu'il en soit, jamais un opérateur n'a suscité autant de convoitises !

Crédit photo Patrick Drahi : AFP.

Source : Le JDD.

[MàJ 23/06/15] Bouygues a décidé de ne pas donner suite à l'offre de rachat de Bouygues Telecom par Altice. Cliquez ici pour plus d'informations.
Mis à jour le