L'enseigne Tél and Com réclame 134 millions d'euros à Bouygues Telecom


Le groupe de téléphonie mobile Tél and Com créé en 1997 (+ de 180 magasin en Europe) a assigné Bouygues Telecom en justice fin 2015 devant le tribunal de commerce de Paris pour contester la rupture brutale par l'opérateur des relations commerciales établies depuis une quinzaine d'années et lui réclame 134 millions d'euros.


Suite à l'arrivée de Free Mobile en 2012 qui proposait des forfaits sans subventionnement, bouleversant alors le modèle économique auparavant en place, Orange et Bouygues Telecom avaient préféré, pour s'adapter, vendre leurs abonnements dans leurs propres boutiques et par Internet (voir ici et ). De ce fait, les deux opérateurs avaient progressivement rompu les contrats avec les enseignes de téléphonie mobile auxquelles ils devaient reverser des commissions sur toutes les ventes.


La perte de ces deux grands partenaires avait occasionné un tel manque à gagner que le groupe Tél and Com avait annoncé en mai 2015 un plan de sauvegarde de l'emploi touchant 716 salariés, mais annulé en février 2016 par la cour d'appel administrative de Douai estimant que les propositions de reclassement par la direction de l'entreprise étaient insuffisantes.

En graves difficultés financières, Tél and Com juge donc cette rupture de contrat inacceptable car le délai du préavis aurait dû être, selon elle, de trente mois.

Source : L'Express via Clubic.

Created on