Le Figaro compare la Bbox Miami à la Freebox mini 4K


Dans un article paru ce matin, Le Figaro a décidé de mettre la Bbox Miami face à sa concurrente, la Freebox mini 4K, toutes deux fonctionnant sous Android. Seuls les décodeurs TV de ces deux offres sont comparés.


Dans son introduction, le quotidien précise que la Bbox Miami fonctionne (provisoirement) sous Google TV et la Freebox mini 4K sous Android TV. Rappelons que la nouvelle box de Bouygues Telecom basculera également sous Android TV d'ici quelques semaines.

Parmi les points communs, Le Figaro cite l'accès aux différents services Google incontournables comme par exemple YouTube ainsi que le Google Play Store et la compatibilité Chromecast.


Côté interface, celle de la Bbox Miami (développée par iFeelSmart) est jugée plus ergonomique et plus simple d'utilisation contrairement à la Freebox mini 4K dont l'écran d'accueil (sans surcouche) est jugé un peu surchargé.


Pour la connectique, la Freebox mini 4K est plus riche avec trois ports USB contre un seul pour la Bbox Miami et un sortie HDMI compatible 4K, ce qui n'est pas le cas dans l'actuelle version de la box de Bouygues Telecom.

La Bbox Miami, bien qu'un peu plus grande (15 x 15 cm contre 11 x 15 cm pour sa rivale), est cependant plus discrète car elle profite d'un refroidissement passif, donc sans ventilateur. En revanche, la Freebox mini 4K en est équipée donc génère du bruit.


Point faible de la Bbox Miami : sa télécommande qui ne fonctionne qu'en infrarouge, obligeant à viser la box contrairement à la Freebox mini 4K qui fonctionne en Bluetooth. Cette dernière incorpore également un micro permettant de lancer des recherches vocales, donc sans passer par un clavier physique ou virtuel. Le résultat de son utilisation est jugé avec "plus ou moins de succès" par Le Figaro, qui estime que c'est même un gadget superflu. Bouygues Telecom est conscient de ces petits défauts et proposera très prochainement une nouvelle télécommande (optionnelle) utilisant la technologie Bluetooth mais également la recherche vocale. A noter que cette dernière fonctionnalité existe déjà mais uniquement depuis l'application mobile Bbox Miami.


Argument mis en avant par la petite Freebox, la 4K (ultra-haute définition) est jugée prématurée par Le Figaro et "ne présente pour ainsi dire aucun intérêt aujourd'hui". Il faut en effet non seulement disposer d'un téléviseur 4K mais en plus la Freebox "ne propose dans son bouquet TV aucune chaîne qui diffuse des programmes en 4K". Bouygues Telecom, qui avait fait la démonstration de la Bbox Miami 4K en décembre dernier (et annoncée en septembre 2014), a préféré en différer sa sortie tant cette technologie est encore trop jeune.


Enfin, côté services, il est rappelé que la Freebox mini 4K propose 200 chaînes dont 49 en HD et 50 en replay contre 163 chaînes dont 26 en HD et 27 en replay pour la Bbox Miami. Cependant cette dernière offre la téléphonie illimitée vers 120 destinations contre une centaine pour la Freebox mini 4K. De plus, la Bbox Miami inclus les appels vers les mobiles en France, Outre-Mer, Etats-Unis et quelques autres pays alors que Free facture 2,99 €/mois les appels vers les mobiles en France.

En conclusion, Le Figaro rappelle que la Bbox Miami est facturée 25,99 €/mois (+ 8 €/mois en zone dégroupée étendue) contre 29,99 €/mois pour la Freebox mini 4K. Ajoutez à cela 50 € de frais de mise en service pour la Bbox Miami ou 39,99 € pour la Freebox mini 4K.

Source : Le Figaro.
Created on